INFOS

Actualités

Lutte contre l’émigration clandestine : une ONG sénégalaise prône ‘’une politique migratoire’’ à l’échelle africaine

Le réseau Dialogue, sécurité et paix en Afrique (DSPAIX Afrique), dirigé par le professeur

Amsatou Sow Sidibé, a lancé aux populations du continent et aux gouvernants un appel à la mobilisation contre l’émigration clandestine, demandant surtout aux chefs d’Etat africains de mettre en place ‘’une politique migratoire’’ apte à juguler ce fléau aux allures d’’’une tragédie à grande échelle’’.

DSPAIX AFRIQUE invite les chefs d’Etat de l’Union Africaine à définir une politique migratoire précise et à faire une Déclaration Solennelle d’engagement à faire face à l’émigration clandestine’’, souligne l’ONG dans un mémorandum publié à l’issue d’un forum sur l’émigration clandestine organisé lundi dernier à Dakar sous le thème ‘’Halte à l’émigration clandestine, Non aux suicides collectifs’’.

Face à un phénomène qui rappelle ‘’les pires moments de l’esclavage’’, l’ONG demande en outre aux dirigeants africains de collaborer avec leurs homologues des autres parties du monde en vue ‘’de trouver et de conduire des programmes innovants d’investissements lourds aptes à mieux fixer les jeunes qui, devant le manque de perspectives, sont tentés par une émigration clandestine’’.rnrn‘’Aux familles qui, sous la pression de la crise mondiale, acceptent d’organiser les voyages clandestins de leurs enfants’’, DSPAIX Afrique leur demande d’arrêter pour la bonne et simple raison que ‘’ces aventures finissent le plus souvent par des pertes en vie humaine qui hanteront longtemps nos consciences et notre responsabilité individuelle et collective’’.

Elle suggère même que des appuis soient donnés aux Gouvernants et aux familles par le biais d’’’une meilleure implication de la société civile dans les organisations multilatérales’’. rnrnCela pourrait se faire dans le cadre d’une collaboration avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (CEAC) et l’Union Africaine, estime l’ONG qui suggère à cette dernière de tenir d’urgence un sommet extraordinaire sur l’émigration clandestine aldactone prix.rnrnDans tous les cas, la Communauté internationale est conviée ‘’à faire preuve de plus de solidarité, dans un esprit de partenariat et de complémentarité dans un monde devenu global’’, note l’ONG non sans marteler que ‘’la paix et la stabilité du monde n’ont pas de prix, particulièrement pour nos jeunes Etats africains encore fragiles aux plans économique et politique’’.

(1 Vote)

Super User