Actualités

LES CAUSES DE L'IMMIGRATION CLANDESTINE

Europe et son mirage économique
Les migrants sont plutôt de jeunes adultes, souvent parmi les plus éduqués de leur pays.



Candidats au départ
Ils ont appris à dessiner les contours de leurs pays de destination, fuyant un pays où la situation économique est figée.

Ils tentent leurs chances en France
Cela a été longtemps le cas des Sénégalais par exemple. Les pays d'Afrique traversent des crises à répétition aggravées par des conditions climatiques.

Les migrants sont moins attirés par l'Europe qu'ils ne sont chassés de leur pays par un climat politique tout à fait insupportable. Et ça ne date pas d'hier. Dès le début des années 199o, on observe une augmentation sensible des départs de jeunes migrants vers l'Europe. Ils fuient des régimes autocratiques où les violences et persécutions sont nombreuses. Ce fut le cas au Cameroun, au Burkina Faso, au Zimbabwe, en Centrafrique, au Tchad, au Soudan, en Somalie.
Que faire ?
La réponse est d'abord humanitaire. Personne n'en disconvient, de France Terre d'asile à Médecins sans frontières en passant par la plupart des Etats européens et des responsables politiques et économiques. Pour MSF, il faut mettre sur pied de toute urgence une opération de recherche et sauvetage pour empêcher de nouveaux naufrages.» On reproche à l'Europe d'avoir substitué au programme Mare Nostrum le plan Triton moins ambitieux et uniquement tourné vers le contrôle des frontières.

Relâcher le mode du tout répressif.
MSF lancera en mai sa 1re opération de recherche et de sauvetage en mer. Il est demandé à l'Europe de mettre en place des voies d'accès au continent «légales et sûres» pour les migrants et demandeurs d'asile».l'Union Européenne créait Frontex, l'Agence européenne pour gérer les frontières extérieures de l'Union Européenne. Avec le renforcement de ces contrôles, il se révèle plus difficile et risqué pour les migrants de les franchir.

Instaurer des États de droit en Afrique
Reste que le système de visas d'entrée dans les pays européens. La difficulté pour les obtenir, et l'espace Schengen, ont favorisé l'épanouissement de filières migratoires sauvages. Le chercheur François Géré le soulignait hier dans nos colonnes : si on ne traite pas les problèmes politiques de front en Libye, en Syrie et ailleurs, où les guerres civiles déstabilisent tout le Moyen Orient et l'Afrique du Nord, les populations continueront de fuir leur pays dans les conditions que l'on sait. Certains réclament la convocation d'une conférence internationale pour mettre fin aux dictatures et instaurer des États de droit dans chacun de ces pays. En demandant à l'Europe d'assumer sa part de responsabilité (morale) liée à son passé colonial. Considérant que les drames de la Méditerranée en sont des avatars.

 
(0 Votes)

Super User